Produits frais ou produits surgelés ?

produits surgelés ou produits frais

Les produits surgelés, à l’inverse des produits frais, véhiculent souvent une image de malbouffe et pourtant ce ne sont que des idées reçues pour la plupart mais qui mettent à mal leur réputation. Malgré tout, il faut admettre qu’ils sont les bienvenus dans la plupart des foyers pour sauver la mise en préparant un repas de dernière minute tout aussi nutritif que si l’on travaillait avec du frais. Voyons ensemble d’un peu plus près les avantages et inconvénients des produits frais et surgelés… et peut-être changerons-nous d’avis à leur sujet…

Les produits frais 

Si vous posez la question à quelqu’un de savoir s’il préfère manger des produits frais ou surgelés… la réponse est… connue d’avance et tombe comme qui dirait sous le sens. Et pourtant, nombre de consommateurs, dont je fais partie également, pourraient avoir des remords de ne pas réfléchir à la question. Et il y de quoi… il faut savoir que dès leur cueillette, les légumes « frais » se détériorent au contact de l’air et de la lumière. Après 3 ou 4 jours, on estime qu’ils ont déjà perdu facilement 50 % de leurs vitamines et nutriments. De plus, les enzymes naturelles provoquent l’oxydation des légumes qui altère encore un peu plus leur qualité. Sans parler du développement des bactéries et de la pourriture.

Les légumes « frais » sont cueillis avant d’arriver à maturité, ils sont ensuite nettoyés et stockés. Après, ils alternent entre des temps de transports et de stockage, du producteur aux grossistes en passant par les détaillants et les supermarchés, pour enfin terminer dans notre réfrigérateur. Il ne faut pas se leurrer, entre le jour de la cueillette et le jour où ils arrivent dans notre frigo, les légumes « frais » ont déjà quelques jours. Et si l’on rajoute à cela le temps de conservation supplémentaire à la maison d’environ 2, 3 voire 4 jours avant consommation, il ne faut pas s’étonner de leur qualité médiocre.

Pour les produits frais, il vaut mieux acheter en direct aux producteurs.
Pour les produits frais, il vaut mieux acheter en direct aux producteurs.

Comment bien les choisir ?

Pour consommer des légumes ou d’autres produits frais, il vaut mieux les acheter en direct à un producteur de votre région. Travailler en circuit court et paysan. L’avantage est d’avoir des produits véritablement frais et cueillis à maturité, qui ne traversent pas un pays (ou plusieurs), un continent ou le globe tout entier pour se retrouver dans notre assiette. De plus, nous nous assurons de manger de saison et là encore, c’est un gage de qualité. Sans parler du lien que vous allez tisser avec votre producteur favori.

Il est bien évident que si vous êtes habitué(e) à faire vos courses au marché hebdomadaire du village ou de votre quartier, la qualité des produits c’est autre chose que ceux des grandes surfaces. Une fois qu’on a trouvé des producteurs et des maraîchers de confiance, on peut être sûr de manger des aliments sains et plein de bons nutriments. Encore une fois, c’est une question de temps ! Et pour celles et ceux qui n’en ont pas ou ne veulent pas s’en donner, il y a l’option des produits surgelés.

Les produits surgelés

La surgélation est une technique industrielle qui permet de conserver les fruits et légumes beaucoup plus longtemps (jusqu’à 2 ans). Comment ça se passe ? Eh bien, tout d’abord, contrairement aux légumes frais, les légumes sont ici cueillis à pleine maturité. Entre le moment de la cueillette et le processus de surgélation, il s’écoule à peine entre 3 et 5 heures maximum. Les produits sont nettoyés et blanchis, c’est-à-dire, « précuit » à la vapeur et ensuite ils passent dans un tunnel de surgélation pour se retrouver en quelques instants à -18 °C (ça peut aller jusque -40 °C).  Enfin, ils sont conditionnés et conservés à -18 °C.

La jet de vapeur chaude dure un instant et assure une meilleure tenue à la décongélation ainsi qu’une meilleure texture. Blanchir les légumes permet également de fixer leur couleur et de détruire les enzymes qui provoquent leur oxydation. Mis à part les légumes feuilles type salades et autres, il est possible de tout trouver en surgelés. Certains produits restent plus sensibles que d’autres comme les petits pois et les haricots. Les surgélateurs industriels utilisent de l’ammoniaque liquide à – 30 °C et pour les aliments plus fragiles comme la viande, le poisson, les crustacés et les fruits de mer, ils ont recours à la cryogénisation en utilisant de l’azote liquide à -196 °C afin d’accélérer le processus.

Les produits surgelés n'ont rien à envier aux produits frais.
Les produits surgelés n’ont rien à envier aux produits frais.

Comment bien les choisir ?

Ainsi au niveau des produits surgelés, il vaut mieux choisir des produits nature, c’est-à-dire non préparés ou transformés (pizzas et autres plats préparés surgelés ainsi que les poêlées de légumes). Pourquoi ? Il y a pas mal de graisses, du sucre, du sel et d’autres additifs. Un doute ? Regardez la liste des ingrédients ! 😉 À l’instar des produits frais, il existe aussi de nombreux produits surgelés biologiques, toujours meilleur pour la santé. Autre astuce : pensez aux fruits surgelés pour réaliser des sorbets, des glaces et des smoothies maison !

Enfin, au niveau de la décongélation maintenant, en ce qui concerne les fruits et légumes, au plus elle est courte, au mieux c’est. Il est préférable de les cuire directement à la casserole vapeur ou encore au four à micro-ondes. Il vaut mieux éviter de mettre à décongeler du matin pour le soir, encore une fois pour éviter une détérioration du produit (nutriments, vitamines, etc.). Pour le poisson et la viande, on peut laisser décongeler au réfrigérateur.

À vous maintenant !

Quel est votre opinion sur les produits frais et les produits surgelés, à présent ? On est bien d’accord sur le fait que les produits frais du marché sont bien meilleurs d’un point de vue gustatif… Toutefois, quand on n’a pas trop le temps, il faut avouer que les produits surgelés nous en font gagner énormément ne fusse qu’au niveau du nettoyage, de la découpe et de la conservation. Et aussi qu’en temps de crise, comme c’est le cas en ce moment, ça dépanne énormément aussi du coup.

Qu’en pensez-vous ?

Commentez… Likez… Partagez… Et abonnez-vous ! 🙂

Au plaisir !

Article 33/50 du défi “Manger moins et mieux : en 50 semaines

Crédits images : congerdesign, Kate Trysh, Willfried Wende

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire