Légumes d’hiver : délicieux et économiques

Légumes d'hiver

En hiver, nous mangeons pour apporter des nutriments à notre corps mais aussi pour nous réchauffer contre le froid. Régulièrement, nous allons consommer des plats roboratifs souvent gras et riches en tout mais on consommera aussi plein d’autres préparations qui mettront en avant le meilleur des légumes d’hiver. Je pense notamment aux soupes, potages, pot-au-feu et autres potées hivernales.

Même si les légumes d’hiver sont la continuité des légumes d’automne, certains d’entre eux se démarquent car ce sont les légumes stars de la saison hivernale. Découvrons ensemble ces aliments qui font notre bonheur lorsque le froid, le gel, la neige, le vent et l’obscurité de l’hiver nous contraint à rester à l’intérieur.

L’oignon : un peu de douceur

À la fois légume et condiment, il en existe plein de variétés et ils font partie de la famille des Alliacés, la même que celle de l’ail, de l’échalote et du poireau. Principalement nous trouverons des oignons primeur (au printemps) – jeunes, tendres et frais – et des oignons de garde, récoltés en été, séchés en conservés jusque la saison prochaine. Conservation au sec, dans un endroit frais et de préférence à l’abri de la lumière.

Oignons blancs, jaunes, rouges… Tout dépend des variétés, certains sont piquants, d’autres juteux et sucrés. Il y a aussi les oignons grelots, petits et mignons. Deux oignons en France possèdent une AOP : l’oignon rosé de Roscoff AOP et l’oignon doux jaune paille des Cévennes AOP. Légume d’hiver économique car il coûte seulement 0,80 € le kilo en moyenne et excellent car très peu calorique, riche en antioxydants, fibres et glucides. Une bonne soupe à l’oignon, ça vous dit ? 🙂

Légumes d'hiver - Oignons de garde
Les oignons de garde sont séchés en été pour être consommés en hiver.

Le poireau : la star des légumes d’hiver

Pauvre en calories mais riches en antioxydants, fibres, sels minéraux et en vitamines. Il est cultivé en pleine terre ou dans le sable ; la pleine saison du poireau s’étend de septembre à avril. Légume d’hiver par excellence, il est peu onéreux : environ 2 € le kilo. Conservation d’environ une semaine dans le bac à légumes.

Il existe des variétés d’été dit « primeur » et d’automne. Le poireau d’hiver se consomme du 1er janvier au 30 avril. En hiver, on trouvera des variétés résistantes au froid comme le « Géant d’hiver », le « Long de Mézières » ou le « Bleu de Solaize » par exemple. À noter : le poireau de Créances IGP et le poireau des sables de Créances Label Rouge.

Les choux : une famille de légumes d’hiver à part entière

Comme pour les autres légumes d’hiver, ils sont pauvres en calories et riches en fibres, minéraux, fer, vitamines, magnésium et potassium. Également très économique, entre 1 et 2 € la pièce. En sachant qu’un chou peut servir à réaliser plusieurs repas. Souvent boudés car associés à l’image des campagnes pauvres d’antan en hiver.

Et pourtant, entre le chou-fleur (blanc, violet, orange ou vert), le chou (blanc, vert, rouge), en passant par le chou rave, romanesco ou chinois pour finir par le brocoli (vert ou pourpre), sans oublier les choux de Bruxelles… Il y a tellement de préparations possibles et de saveurs extraordinaires à s’offrir pour se réchauffer qu’il serait dommage de s’en priver.

Les choux font partie de ces légumes d'hiver associés à l'image des campagnes pauvres d'antan.
Les choux font partie de ces légumes d’hiver associés à l’image des campagnes pauvres d’antan.

La betterave : la reine des légumes racines

Peu de gens apprécient le goût terreux et particulier de la betterave rouge traditionnelle, principalement mangée cuite. Il existe d’autres variétés colorées comme la betterave jaune, blanche ou rose entre autres. En leur intérieur, elles cachent une chair spiralée visuellement superbe et idéale pour être mangées crues pour des salades esthétiques. Comptez de 1 à 3 € le kilo en fonction de la variété. À noter : la Betterave Rouge du Loiret Label Rouge.

Le céleri rave : le moins apprécié des légumes d’hiver

Son aspect rebute les consommateurs qui se demandent souvent s’il est possible d’en faire un plat qui donne envie. Et pourtant, de la même famille que le persil, son goût puissant et vert nous fait voyager en méditerranée. Le céleri rave est récolté avant le gel en décembre et conservé ensuite en chambre froide jusque mars pour une consommation pendant tout l’hiver. Un peu moins de 2 € pièce.

Endive : la spécialité de ch’nord !

Produit principalement dans les Hauts-de-France et en Belgique, sa pleine saison s’étend d’octobre à avril. On en trouve de pleine terre ou hors sol (en hydroponie). Il existe des endives blanches ou rouges, souvent confondue avec la trévise (chicorée boule de couleur violette). Légumes d’hiver appréciés en salade ou cuits pour des plats sacrés dans le nord et en Belgique comme le « Chicon au gratin ». On en profite car c’est délicieux, très peu calorique et riche en fibres. De 1 à 2 € le kilo, franchement ? 🙂

Endives  ou chicons
Les endives (chicons) crues apportent des notes fraîches et amères à une salade.

Mâche : la salade hivernale

On l’appelle aussi la salade de blé. Spécialité du pays nantais. Cultivée dans la sable, elle résiste à des températures allant jusqu’à -15 °C. On trouvera de la mâche verte (petites feuilles) et de la mâche blonde (grandes feuilles). Comptez entre 5 et 10 € le kilo en fonction de si vous les achetez en vrac ou en sachet. Elle peut servir à composer une salade, réaliser un pesto, un velouté ou encore pour décorer une assiette de pâté ou de fromage par exemple.

Autres légumes d’hiver

Osez faire des salades avec du cresson, de l’oseille ou des épinards si vous souhaitez un peu de verdure au cœur de l’hiver. N’oubliez pas les courges qui se conservent plusieurs mois entre l’automne et le printemps. Et puis, parmi les légumes oubliés, il y a aussi les cardons, les crosnes, les carottes, les panais et les salsifis.

Vous voilà parés à toute épreuve pour le grand froid avec ces merveilleux légumes d’hiver. Soyez curieux, essayez de cuisiner ce que vous ne connaissez pas et découvrez de nouvelles saveurs. C’est fait pour ça ! 😉 Alors profitons-en ! Avez-vous des idées de plats à partager ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires, je serais ravi de vous répondre. N’oubliez pas de partager si l’article vous a plu 🙂

Merci et au plaisir !

Article 22/50 du défi “Manger moins et mieux : en 50 semaines

Crédits images : ulleo, Misky, Conscious Design, Paramjeet

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire