Légumes d’été : fruités et sucrés

Assiette composée de légumes d'été variés et colorés (tomates, concombre, poivrons, salades, oignons, carottes,...)

Et voilà, nous sommes arrivés à la période estivale. Le soleil est là et les légumes d’été aussi ! Colorés, riches vitamines et sucrés à souhait, ils vont nous régaler et surtout nous faire du bien. Il est bien évident que certains légumes de printemps peuvent être consommés en cette saison ainsi que certains légumes de conservation comme des pommes de terre ou autres.

Dans cet article, je vais traiter de 5 à 6 légumes différents qui sont véritablement représentatifs des mois les plus chauds de l’année. Préparez-vous à manger méditerranéen dans votre assiette ! 😉 Je vous souhaite une bonne lecture.

L’aubergine : méditerranée te voilà !

Nous allons commencer notre découverte des légumes d’été avec l’aubergine. Elle nous vient de l’Inde et de la Chine où elle est cultivée depuis des millénaires. Les navigateurs arabes l’ont ramenée dans le bassin méditerranéen de leurs voyages. Ce légume est très riche en eau et donc peu calorique. L’aubergine est également riche en fibres et en antioxydants.

On en compte près de 800 variétés dans le monde. Mais seulement 4 à 6 variétés sont commercialisées pour le grand public. On trouvera des aubergines noires, blanches, violettes, tigrées (blanche et violette), côté couleurs. Et après, au niveau de la forme, il y en aura des longues, des rondes et d’autre en forme d’œuf. Les violettes ont la côte pour la simple et bonne raison qu’elles mettent de la couleur dans l’assiette.

Ce légume d’été typiquement méditerranéen se consomme de juin à septembre. Il convient de choisir ses aubergines bien fermes, à la peau lisse et brillante et avec un pédoncule relativement ferme. Une fois fripée, elle devient fibreuse et amère. La peau se mange bien entendu. C’est là que se trouve les vitamines. Elle se conserve environ une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Son prix tourne autour de 3,50 € le kilo.

Les blettes ou bettes : légumes d’été de chez nous

Les blettes ou bettes, en fonction des régions, sont des légumes d’été souvent délaissés des consommateurs. Malgré leur apparence rustique, les blettes sont riches en fibres au niveau de leur tige et elles sont pourvues de bonnes vitamines surtout dans leur feuille. Elles sont faciles à cultiver et à cuisiner.

De plus, elles sont économiques et savoureuses. Leur pleine saison s’étend de juin à novembre. Néanmoins, elles sont très fragiles et nécessitent d’être consommées rapidement. Il convient donc de les consommer le jour même de l’achat.

Veillez à les choisir avec leurs tiges fermes et leurs feuilles tendres. Évitez celles qui ont leurs feuilles flétries ou qui ont leur pied qui commence à noircir. C’est le signe d’une oxydation et donc d’une détérioration du produit et de ses nutriments. Il faut compter environ 2,5 à 3 € le kilo.

Jeune fille qui tient dans ses mains une botte de blettes aux feuilles vertes et aux tiges blanches.
Les blettes sont des légumes d’été rustiques bien de chez nous.

La courgette : la star des légumes d’été pour les ratatouilles

La courgette est véritablement ce qu’on l’on appelle un best-seller au niveau des légumes d’été. Elles sont économiques et se préparent de multiples façons. Leur pleine saison s’étale du mois de juin au mois de septembre. Il s’agit d’un légume de la famille des cucurbitacées, également très riche en eau. On en cultive un peu partout même si on l’associe plus facilement à la diète méditerranéenne.

Il en existe de différentes tailles et couleurs. Plus elles sont grosses, plus elles deviennent fibreuses, se gorgent d’eau (95 % de sa composition) et présentent de graines. Il convient donc de les choisir plus petites ou d’une longueur maximale de 30 cm environ. Il en existe des vertes, des jaunes, des blanches et des grises. Pour chacune d’elle, on retrouve des dizaines de variétés.

En méditerranée, il y a aussi celles en forme de trompette ou de serpent. Les fleurs de courgette sont également très bonnes à consommer. Le prix de la courgette tourne aux alentours de 1 à 3 € le kilo. Elles sont faciles à cultiver donc si vous avez une petite parcelle de terre ou un coin de jardin, pourquoi ne pas le mettre à profit pour en faire pousser ? 😉

Le fenouil : anisé et frais

Voilà un légume d’été que j’adore ! Le fenouil avec son goût sucré et anisé qui rafraîchit n’importe quel plat. Ce légume typiquement méditerranéen est de la même famille que l’anis. Il en existe près de 80 variétés en Europe mais on en compte principalement une vingtaine qui sont cultivées principalement en France et en Italie.

Ce légume est excellent pour la santé car riche en fibres, en protéines et en sels minéraux. Sans parler des vitamines et des oligo-éléments. Il se présente sous forme de bulbe de couleur blanc nacré et avec des tiges de couleur vertes. Son feuillage haut et aérien est d’une grande finesse et sert à aromatiser les plats de poissons par exemple.

En plus du fenouil classique à gros bulbe, on trouve également le mini fenouil qui est récolté plus jeune, qui est lui aussi très tendre et parfumé. N’oublions pas non plus les graines de fenouil qui peuvent servir pour accommoder toutes sortes de plats ou aussi pour réaliser d’excellentes infusions. Le fenouil revient à 2 ou 3 € le kilo.

Trois bulbes de fenouil côte à côte.
Le fenouil avec son goût frais et anisé est un excellent légume pour l’été.

Les haricots verts : un peu de verdure parmi ces légumes d’été

Cousins des haricots secs, ces légumineuses de la famille des féculents, les haricots verts ou beurre font partie de la famille des légumes. On en trouve principalement de deux couleurs : verts et jaunes (beurres). Et bien sûr, pour chacun de ces deux couleurs, on trouve plusieurs variétés différentes. Ce sont des légumes d’été puisqu’on les consomme de juin à septembre.

Ensuite, on distingue plusieurs catégories. Il y a tout d’abord les « extra-fins » (cueillies après 2-3 semaines), puis les « fins » (cueillis après 3-4 semaines) et enfin les « moyens » (cueillis après 4 à 6 semaines. On parle de haricots tendres en début de saison et de haricots secs à écosser en fin de saison.

On trouve aussi des haricots cosses aussi appelés haricots plats ou mangetout. Dans le commerce, on trouvera des haricots frais (équeutés ou non). Il faut veiller à les choisir le plus frais possible dans ce cas et les consommer rapidement. Sinon il reste l’option des surgelés ou bien des haricots en conserves et en bocaux. Le prix des haricots frais peut varier de 3 € le kilo pour des haricots cueillis à la machine et peut monter jusque 10 € le kilo pour des haricots récoltés à la main.

Le poivron : piment doux et sucré

Parmi les légumes d’été les plus consommés, il y a les poivrons bien sûr. On les consommera de juin à septembre. Ce légume méditerranéen fait partie de plein de spécialités du sud et nous fait partir en vacances. On en trouve de différentes couleurs et ils sont tops pour préparer des salades ou des plats mijotés, des ratatouilles ou encore tout simplement mangés crus.

Il existe plusieurs types de poivrons : tout d’abord, le plus consommé, c’est-à-dire, le poivron carré à trois ou quatre faces décliné en vert, rouge, orange ou jaune. Idéal pour les plats cuisinés. Puis il y a le poivron mi-long, vert ou rouge, plus sucré et goûteux en bouche. Ensuite, il y a le poivron long qui est excellent en salade étant donné sa peau fine. Et enfin, le mini-poivron dit « piquillo » spécialité basque-espagnole.

Le vert est en fait le premier degré de maturité du poivron. Les verts sont plus amers en bouche. Ensuite, ils deviennent rouges à pleine maturité et se gorgent de sucres. Les poivrons de couleur orange ainsi que les jaunes sont d’autres variétés, également plus sucrés. Il convient de les choisir brillants et fermes. Leur prix varie entre 2 et 4 € le kilo.

Variétés anciennes de tomates aux différentes couleurs (vertes, jaunes, oranges, rouges et noires.
Les tomates, il y en de toutes les couleurs et de toutes les formes.

La tomate : la reine des légumes d’été

S’il y a bien un légume qui a bouleversé les habitudes de consommation et la production industrielle, c’est la tomate. Sa saison s’étend de juin à septembre. En dehors de cette saison, il n’y a aucun intérêt à acheter et consommer des tomates fraîches vu que ce sont des tomates (transformées) qui poussent sous serres dans de l’eau (en hydroponie) et qui n’ont aucun goût puisqu’elles n’ont jamais vu ni la terre ni le soleil. Il faut donc se limiter à manger des tomates en été et privilégier les tomates de pleine terre.

On dénombre près de 10.000 variétés. Seules moins d’une quinzaine de variétés se retrouvent sur les étals. Parmi elles, on trouvera la Marmande, la Noire de Crimée, la Cœur de bœuf (la vraie et la fausse), la Cornue des Andes, la Roma, la Piros, la Green Zebra, la jaune Ananas et la célèbre tomate en grappe. Choisissez de préférence des variétés anciennes, vous les trouverez chez un maraîcher biologique principalement qui travaille avec des semences anciennes.

Après, il y a les mini-tomates, les tomates cerises rondes, les tomates pigeons allongées et les tomates en forme de petites poires de couleur jaunes. Elles sont idéales à grignoter pour l’apéritif. En dehors de l’été, prenez des tomates en boîtes ou en bocaux. Elles auront été cueillies à pleine maturité et donc elles seront pleines de goût. En été, le prix des tomates varient de 1 € à 8 € le kilo en fonction des variétés et des régions.

À vous maintenant !

Cet article a permis de faire le point sur les légumes d’été. J’espère que grâce à lui vous porterez un nouveau regard lors de vos achats et aussi que vous vous régalerez en les consommant cet été. On pourrait ajouter également le maïs qui est également un autre légume d’été. Principalement consommé en boîte en tant que maïs doux, il est idéal pour apporter une touche sucrée à vos salades.

La plupart des légumes d’été sont en fait des fruits. Dès qu’un légume contient des graines, on peut dire que c’est un fruit (tomate, courgette (et autres courges), poivron, aubergine). D’un point de vue botanique, on dit que ce sont des fruits mais gastronomiquement parlant, on se réfère à eux comme des légumes-fruits.

Je vous souhaite de beaux plats d’été pleins de couleurs et de saveurs typiquement méditerranéennes. Faites le plein de vitamines et d’antioxydants. Et savourez-en chaque bouchée ! Variez les préparations, les textures et les températures de service pour toujours plus de diversité et de bonheur à table.

N’oubliez pas de partager l’article ! Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article. 😉

Au plaisir !

Article 46/50 du défi “Manger moins et mieux : en 50 semaines

Crédits images : Nadine Primeau, Johnny McClung, congerdesign, Rezel Apacionado

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire