Lait cru, pasteurisé ou stérilisé UHT ?

lait cru, lait pasteurisé ou lait stérilisé UHT

Le lait contient un nombre incroyable de bonnes choses, si on en consomme du bon et avec modération. Selon les spécialistes de la santé, il est recommandé de consommer deux à trois produits laitiers par jour pour couvrir ses besoins journaliers en calcium, vitamines et protéines…

Même s’il est fortement critiqué par certains, je mets un point d’honneur à défendre ce produit paysan qui est, et j’en suis convaincu, indispensable à notre croissance et à notre bien-être physique. Je suis déjà un amoureux du fromage (au lait cru) et j’ai tout autant d’amour pour le bon lait.

Seulement voilà, quand on va faire ses courses, il y a tellement de sortes et de marques qu’il est difficile de savoir lequel choisir et surtout lequel acheter pour retrouver un goût authentique. Avec cet article, j’aimerais vous montrer comment bien le choisir, en fonction de vos besoins et de vos convictions.

Qu’est-ce que le lait ?

Le lait est aliment à part entière ! Il est constitué d’eau, de sucre, de protéines et de matières grasses, entre autres. La protéine principale qu’est la caséine, qui reste en suspension dans le liquide, est responsable de sa couleur blanche. Plus il contient de matières grasses et plus il a de goût, puisque les graisses sont véhicules de saveurs. Il est ainsi recommandé de le choisie « entier » pour avoir du goût. Voyons un peu ensemble la composition de plus près :

  • Eau : 88 %
  • Lactose (sucre) : 5 %
  • Protéines (caséine et lactosérum) : 3 %
  • Matières grasses (lipides) : 4 %
  • Sels minéraux : calcium et phosphore.
  • Vitamines : A, D et E principalement mais aussi B2 et B12.

Comme vous le constatez, il s’agit bien d’un aliment puisqu’il est constitué d’un nombre incroyable de nutriments qui vont jouer un rôle prépondérant sur notre corps, que ce soit au niveau du développement osseux, de l’énergie musculaire ou encore de la vue. Selon l’étude scientifique PATURE (Protection contre l’Allergie : éTUde du milieu Rural et de son Environnement), le lait cru est un système entier à lui tout seul, il nourrit et protège contre les allergies et les maladies, que ce soit les veaux ou les humains. Eh oui !

Les différents types de lait

Je vais vous présenter ici les différents produits présents sur le marché accompagné d’une explication sur leur composition, leur état ainsi que leur prix.

  • Lait cru : totalement naturel, sortant du pis de la vache à 38 °C, ne subit aucun traitement, juste refroidi dans un tank à lait à 3 ou 4 °C. À consommer dans les 48 heures. À acheter directement à la ferme. Prix entre 0,80 € et 1 € le litre.
  • Lait frais micro-filtré : pasteurisation douce, filtration à travers un filtre à pores microscopiques. Conserve une saveur presque « authentique » (néanmoins différent de sa version crue). Se conserve maximum 5 jours. Environ 1,50 € le litre.
  • Lait frais pasteurisé : subit un traitement thermique puisqu’il est pasteurisé à 72 °C pendant 15 à 20 secondes et refroidi rapidement à environ 4 °C. À consommer dans les 7 jours. Disponible à la ferme ou en magasin au rayon frais. Entre 1 € et 1,70 € le litre.
  • Lait stérilisé UHT : subit un traitement thermique de choc puisqu’il est stérilisé à environ 150 °C pendant 4 secondes. Procédé industriel qui permet une plus longue conservation du produit de 90 jours minimum, emballage non ouvert. On le trouve partout, c’est le plus consommé. Entre 0,65 € et 1,20 € le litre. Existe en version « entier », « demi-écrémé » et « écrémé ».
Le lait est un aliment complet ! Le lait entier est le plus riche en matières grasses
Le lait est un aliment complet !

Savoir lire les étiquettes

Laits de consommation courante

  • Lait cru : Introuvable en grandes surfaces. Achat direct à la ferme ou sur les marchés. Packaging jaune (bouchon et étiquette).
  • Lait bio : issu de l’agriculture biologique, garantit une alimentation sans OGM, ni pesticides. Les vaches se nourrissent de l’herbe des pâturages et de foin. Existe principalement en entier et demi-écrémé. Souvent meilleur en termes de goût.
  • Lait entier : c’est le plus riche en matières grasses (3,6 g/100 ml) après le lait cru (4 g/100 ml). En magasin, son packaging est rouge (en France et en Belgique). Convient pour les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.
  • Lait demi écrémé : moins riche en matières grasses (1,2 g/100 ml) puisqu’on a enlevé une partie de sa crème. Packaging bleue (en France et en Belgique). Convient aux adultes d’âge moyen.
  • Lait écrémé : produit dont on a retiré l’intégralité des matières grasses (0 g/100 ml). Il conserve néanmoins ses protéines et ses glucides (lactose). Packaging vert (en France et en Belgique). Convient pour les personnes devant surveiller leur cholestérol et pour les personnes âgées.

Laits spécialisés

  • Lait fermenté : ensemencé avec des ferments lactiques. En gros, c’est du yaourt liquide.
  • Lait sans lactose : il présente la même composition que lait traditionnel (lipides, protéines, glucides). Par contre, il ne contient plus de lactose.
  • Lait en poudre : lait qui a été séché. Souvent, il contient de la lécithine de soja et de l’acide ascorbique. Sert essentiellement à diverses préparations en cuisine, en boulangerie et en pâtisserie.
  • Lait de croissance : travaillé spécifiquement pour les besoins des jeunes enfants. C’est en partie du lait entier (35 %) coupé avec du lactosérum, mélange auquel on ajoute ensuite des minéraux et des graisses plus appropriées aux enfants en bas âge.
  • Lait concentré sucré : se présente sous forme de berlingot ou de boîtes de conserve. Pas mal pour le café mais sinon ce n’est d’un grand intérêt pour la santé.

Laits d’autres animaux

  • Lait de chèvre : ressemble fort au lait entier de vache du point de vue de sa composition, aussi riche en protéines. Il est juste un peu plus riche en graisses.
  • Lait de brebis : plus gras et plus riche que le lait entier de vache. Son apport en calcium est également plus important que celui de la vache.
  • Lait de jument : plus rare à trouver (davantage en épiceries biologiques), naturellement riche en vitamines C et D, possède des propriétés antibactériennes et anti-oxydantes.
Lait de brebis
Le mien aussi est très bon ! Goûtez et vous verrez !

Bon à savoir sur le lait

Comme mentionné plus haut, il existe un code couleur qui a été établi pour le packaging, que ce soit les bouteilles ou les bricks. Il s’applique aux étiquettes et capuchons.

Il existe du lait enrichi en vitamines. Ceci est tout à fait légal. Les industriels ont reçu l’autorisation de le faire pour des raisons de santé, pour ceux qui manquent de vitamine D notamment. L’ajout de vitamines au lait est interdit pour ceux d’origine biologique.

Pour la cuisine et la pâtisserie, il est préférable d’utiliser du lait entier car plus riche en matières grasses, ce qui lui confère une meilleure texture et un meilleur goût.

Le lait des marques de distributeurs (portant l’enseigne du magasin) est le même que celui des marques nationales des fabricants. Il coûte plus cher car il y a des frais intérieurs à l’entreprise qu’il faut prendre en compte comme le coût d’un commercial ou bien ceux des publicités.

Pour permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail et de faire des bénéfices, choisissons les boîtes de lait rémunérant les producteurs au juste prix. Ce n’est que quelques centimes par boîte, à peine moins de 5 € par an à dépenser en plus au total mais au moins, les producteurs vivent mieux et ça c’est important.

À vous maintenant !

Voilà, je pense que vous avez maintenant une meilleure idée de ce que vous souhaitez consommer en fonction de vos besoins ou de vos convictions. Il existe également des boissons végétales, ou jus végétaux, pour les personnes intolérantes au lactose, à la recherche d’alternatives ou sans amour pour le lait de vache. Ces boissons ont fait l’objet d’un autre article, pour le consulter, cliquez ici.

Si vous pensez que j’ai oublié quelque chose ou encore si vous souhaitez partager votre avis, les commentaires ci-dessous sont là pour ça ! 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le autour de vous. Je vous remercie d’avance.

Pour poursuivre sur les produits laitiers, je vous invite à lire l’article que j’ai écrit sur les fromages, celui sur les yaourts ou encore celui sur le beurre.

En attendant, je vous dis à la semaine prochaine ! Prenez soin de vous !

Au plaisir !

Article 27/50 du défi “Manger moins et mieux : en 50 semaines

Crédits images : Susanne Jutzeler (suju-foto), Eiliv-Sonas Aceron, Sam Carter

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire