Fruits d’hiver : de l’exotisme pour le dessert

Fruits d'hiver

Eh oui, l’hiver est plutôt une saison gorgée de soleil si l’on en croit les fruits qui sont de saison. Ce sont principalement des fruits exotiques provenant des régions tropicales de la planète et également des agrumes. Les fruits d’hiver sont là pour nous donner la pêche, faire le plein de vitamines et d’antioxydants pour lutter contre le froid et la torpeur de cette période de l’année. Sans plus tarder, voyons ensemble d’un peu plus près ce que nous avons au menu…

Les fruits exotiques : fruits d’hiver aux accents tropicaux

L’ananas

Originaire d’Amérique du sud, d’Amérique centrale et des Caraïbes, ce fruit s’est répandu en Europe à partir du XVIe siècle. Il a été ramené des Amériques par notre vieil ami Christophe Colomb. De nos jours, il existe principalement moins de 10 variétés d’ananas qui sont commercialisées par chez nous dont, entre autres : le Perolera (Amérique du sud, centrale et Malaisie), l’Extrasweet ou Gold (Costa Rica ou Côte d’Ivoire), le Victoria (Île de la Réunion et Île Maurice), le Cayenne lisse (Afrique centrale et de l’ouest) et l’Ananas Bouteille ou Pain de Sucre (Guadeloupe). Un ananas classique coûte environ 3,50 € pièce. Un Victoria oscille entre 5 et 10 € pièce.

Ils sont apportés par bateau. Ils sont riches en vitamine C et en calcium. À conserver au frais mais pas au frigo. Privilégiez l’ananas frais à celui en conserve car avec la stérilisation toutes les vitamines et autres bons nutriments sont perdus. Le mot « ananas » vient des Indiens d’Amérique centrale qui disaient « nana-nana » pour appeler ce fruit, ce qui veut dire « le parfum des parfums ».

L'ananas est à un fruit d'hiver emblématique.
L’ananas est à un fruit d’hiver emblématique.

Le fruit de la Passion

Il s’appelle ainsi car la fleur du Passiflore qui donnera ensuite le fruit avait été choisie par les Espagnols pour expliquer la Passion du Christ aux Amérindiens. Variétés à pulpe rouge ou à pulpe jaune et des variétés à peau rouge ou à peau jaune. Source importante de vitamine C. Parfum caractéristique et acidulé. Il est conseillé de les choisir avec la peau fripée. Ils viennent principalement de Colombie et du Vietnam. Entre 0,90 € et 2 € pièce.

Le kaki

C’est un fruit originaire du Japon. On le cultive en France en Provence et dans les pays méditerranéens à partir de la fin du XIXe siècle. Privilégiez les fruits les plus mûrs possibles car ils seront très sucrés. Ce fruit possède une peau fine et lisse de couleur orangée, il est de la même taille qu’une orange. Il est peu parfumé mais très doux et sucré en bouche. Sa peau est indigeste. Il coûte environ 4 € le kilo.

Le litchi

Petit fruit tropical originaire de Chine, aujourd’hui répandu dans plusieurs régions tropicales du globe. Ceux que l’on consomme par chez nous viennent de Madagascar et de la Réunion. Leur pleine saison de consommation s’étale de novembre à fin février. On peut les conserver plusieurs jours dans le bac à légumes. Il faut les choisir avec la peau rouge (sur leur branche, c’est encore mieux). Sa chair blanche développe un parfum de rose et une légère saveur de raisin muscat. Fortes teneurs en sucre mais peu de vitamines. Entre 3 et 5 € le kilo.

La mangue

Cultivée dans les pays d’Asie situés au pied de l’Himalaya depuis des siècles, la mangue s’est répandue dans toutes les régions tropicales du globe. Celles qu’on retrouve sur nos étals nous viennent principalement du Pérou, d’Asie du sud-est ou bien d’Afrique du Sud. On distingue les mangues apportées par avion, entre 5 et 6 € pièce consommables directement dans les 48 heures après la cueillette ; et ensuite les mangues apportées par bateau, environ 2 € pièce, cueillies vertes et transportées en chambre froide pour stopper processus de maturation. Arrivées en Europe, elles doivent encore mûrir en chambre chaude pendant 3 à 5 jours. À conserver au frais mais pas au frigo. Riches en sucre et vitamine C. Parfum sucré et puissant qui rappelle parfois la térébenthine.

Mangue avion fruits d'hiver
Si vous achetez une mangue apportée par avion, vous aurez l’occasion de goûter le fruit comme si vous étiez dans son pays d’origine.

Autres fruits exotiques

Ajoutez à cette liste des fruits exotiques d’hiver moins connus également consommés en Europe comme le physalis (cerise de terre ou coqueret du Pérou – originaire des Andes), le pitaya (fruit du dragon – en provenance d’Asie), la carambole (en provenance d’Asie, d’Amérique du sud ou d’Israël), la papaye (principaux producteurs : Brésil, Côte d’Ivoire et Thaïlande) et la goyave (en provenance principalement d’Inde, de Chine et de Thaïlande mais aussi de Guadeloupe, de Martinique et de la Réunion pour la France).

Les agrumes : les fruits d’hiver de méditerranée

Tous les agrumes sont originaires de Chine et ont débarqué en Europe grâce à aux explorateurs qui revenaient de leurs voyages avec leurs cales de bateau pleines de trésors. Les principaux pays producteur sont le

L’orange

Originaire de Chine. Introduite en Europe au XVe siècle par les Portugais. Forte teneur en vitamine c. Fruit léger et faiblement calorique. Existe aussi l’orange sanguine, un peu plus amère. Viennent d’Espagne, d’Italie, du Brésil et d’Afrique du Sud. Entre 1 et 3 € le kilo.

Le citron

Originaire de Chine également, il apparait par chez nous au Moyen-Âge. Ce sont les Arabes qui l’ont diffusé autour de la Méditerranée à partir de Xe siècle. Riche en vitamine C et vitamine P. En provenance d’Espagne et d’Italie principalement. Entre 2 et 4 € le kilo. Existe aussi le citron vert, avec une acidité moins prononcé et parfum plus funky, entre 4 et 6 € le kilo.

Les agrumes sont une famille de fruits d'hiver riches en couleurs et en goût.
Les agrumes sont une famille de fruits d’hiver riches en couleurs et en goût.

Le pamplemousse et le pomelo

Originaire de Malaisie. Tellement amer qu’on ne le trouvera pas beaucoup par chez nous. C’est surtout le pomelo qu’on consommera, hybride du vrai pamplemousse et de l’orange douce. À la pulpe jaune ou rose, plus ou moins acide et plus ou moins sucré. Il nous vient de Californie. Consommés en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale, en provenance essentiellement de Floride et d’Israël. Entre 2 et 4 € le kilo.

La mandarine

Originaire de Chine. Sa particularité est la non-adhérence de l’écorce. On peut donc la peler facilement. Par rapport à la clémentine, elle possède des pépins. Elles nous viennent d’Espagne ou d’Italie également. Entre 2 et 6 € le kilo.

Voilà un petit tour d’horizon des fruits d’hiver. J’espère que vous en avez appris un peu plus sur ces fruits que nous consommons en cette période. Il est également intéressant de prendre conscience d’où ils viennent. Ce qui explique pourquoi parfois leur prix plus élevé.

D’autres fruits d’hiver comme les pommes et les poires ainsi que les bananes et les avocats ont déjà été traités dans un autre article sur les fruits d’automne, vous pouvez le lire pour en savoir plus sur ces fruits-là. 😉

En attendant, je vous dis à la semaine prochaine. Portez-vous bien !

Au plaisir !

Article 23/50 du défi “Manger moins et mieux : en 50 semaines

Crédits images : Josefin, Lisa Knight, Bannon Morrissy, Rayia Soderberg

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Fruits d’hiver : de l’exotisme pour le dessert”

  1. Je ne savais pas que Christophe Colomb était un ami 😉
    Très intéressante la photo de l’ananas en plus du texte, on la voit svt ds les rayons.. mais rarement sur sa plante 👍

    1. Un très vieil ami ! 😉 Merci oui, j’ai pensé qu’il était bien de voir d’où le fruit provenait. La photo l’illustre bien.

Laisser un commentaire