Conserves et bocaux : faites le bon choix !

Conserves et bocaux maison ou du magasin

Ah les fameuses conserves et autres bocaux de l’armoire à provision ! Ils ne nous laisseront jamais tomber ceux-là ! Ils sont toujours là au cas où on en aurait besoin, ils tombent à pic pour un repas à l’improviste et offrent de multiples possibilités. Il y en a même qui ne jurent que par les conserves et préparent tous leurs repas à parti de ces dernières.

Aujourd’hui, nous allons voir l’intérêt qu’ont ces boîtes pour notre alimentation. Si vous n’étiez pas convaincu par les conserves ou les bocaux, tout comme moi auparavant, vous changerez probablement d’avis à la fin de cet article 😉

La belle histoire des conserves et bocaux

La conserve est une invention française puisqu’elle a été inventée par Nicolas Appert en 1795, soit quelques décennies avant la découverte de la pasteurisation par Louis Pasteur. On parle d’ailleurs de « procédé d’appertisation », c’est-à-dire, de la stérilisation d’un produit, à l’abri de l’air et dans un récipient étanche. Cela permet d’assurer la « stabilité biologique » des aliments à l’intérieur des conserves ou des bocaux. Monsieur Appert avait commencé avec des petits pois dans des bouteilles de champagne.

À l’époque, les conserves étaient un produit de luxe et seules les classes plus aisées pouvaient se permettre de les acheter et s’offrir le luxe de manger n’importe quel aliment en toute saison. Petit à petit, les conserves et les bocaux se sont fait une place de choix au cœur de tous les foyers. Les femmes s’occupaient de faire des provisions en produisant des conserves maison tout en évitant ainsi le gaspillage.

Ensuite, lors de la Première Guerre mondiale, la conserve joua un rôle déterminant dans l’alimentation des soldats qui sur le front ou en campagne. Ainsi, au fur et à mesure, la conserve est devenu est un segment important de l’industrie agro-alimentaire et aujourd’hui, on peut trouver presque n’importe quel produit en conserves ou en bocaux : des légumes, des légumineuses, des fruits, des produits de la mer, de la viande ou encore des soupes et des sauces.

On trouve de tout en conserves ! Ce sont des valeurs sûres et en plus, elles existent aussi en bio.
On trouve de tout en conserves ! Ce sont des valeurs sûres et en plus, elles existent aussi en bio.

Avantages des conserves et bocaux

Prenons par exemple le cas des légumes et fruits, à l’instar des produits surgelés, les conserves et les bocaux présentent l’avantage d’avoir des produits riches en goût. En effet, les fruits et légumes sont cueillis à pleine maturité, triés, lavés et blanchis (pré-cuisson à la vapeur) avant d’être mis en conserves ou en bocaux avec un peu d’eau et de sel avant de subir une stérilisation (cuisson à 100 °C) afin de conserver les aliments. Et le tout, en moins de 5 heures !

Ce qui veut dire que les aliments conservent leurs nutriments et leurs vitamines. Vous allez me dire qu’ils s’échappent à la cuisson ? Oui, en partie mais ils se retrouvent tous dans le jus de cuisson, ce fameux jus qu’on égoutte dès qu’on ouvre une conserve ou un bocal. Ainsi, il est recommandé de conserver et de consommer ce jus (sous forme de sauce en mélangeant avec un peu de crème par exemple) car c’est bien là que se retrouvent les vitamines et autres nutriments. Pour le coup, les conserves d’aliments biologiques sont à privilégiées. 😉

Autre point positif, c’est le fait de pouvoir manger des produits hors saison pour celles et ceux qui le désirent. En outre, pas de préparation supplémentaire, les aliments peuvent être consommés directement. Enfin, grâce à la stérilisation, les aliments sont exempts de conservateurs. Pour finir, les bocaux peuvent être mis directement au four à micro-ondes pour réchauffer et être récupérés ensuite pour une utilisation ultérieure. Pas beau ça ? 🙂

Inconvénients des conserves et bocaux

En conserve ou en bocaux, les légumes présentent une texture plus molle et une couleur plus foncée (fade) en raison de la cuisson qu’ils ont subi avant conditionnement. Enfin, les conserves sont un peu plus salées aussi à cause de la cuisson. Toutefois, cela revient au même avec des produits frais ou surgelés puisqu’on les sale aussi pendant ou après la cuisson.

Dans le doute, il vaut toujours mieux retourner la boîte et lire la liste des ingrédients pour vous assurer de la composition des aliments afin de choisir en toute connaissance de cause. Il peut parfois y avoir des additifs comme des exhausteurs de goût, des épaississants ou encore des matières grasses. C’est souvent le cas pour des mélanges de légumes en boîte.

Pour certaines préparations comme des cassoulets ou autres, il vaut mieux comparer les boîtes avant d’acheter en lisant la liste des ingrédients. Trouvez la plus naturelle possible et regardez le prix au kilo. J’ai constaté qu’il n’y avait pas de grande différence et puis même si c’est quelques centimes de plus, au moins c’est toujours mieux pour ma santé.

Dernier point important à soulever : la lumière joue beaucoup sur la qualité et la couleur des aliments. Pour les conserves en métal ou en carton, c’est un moindre mal. Par contre, pour les bocaux, il est conseillé les mettre à l’abri de la lumière pour éviter toute altération des produits.

Les conserves et bocaux faits maison ou du magasin sont des inconditionnels de notre garde-manger !
Les conserves et bocaux faits maison ou du magasin sont des inconditionnels de notre garde-manger !

Bon à savoir sur les conserves et bocaux

  • Une fois ouverte, il est préférable de ne pas mettre la boîte de conserve en métal au réfrigérateur, car sinon l’oxydation opère. Il vaut mieux transférer le contenu dans un récipient en verre pour le placer au frais.
  • DLUO : date limite d’utilisation optimale. Cela veut dire qu’après la date, les propriétés gustatives peuvent se dégrader mais les produits sont toujours consommables.
  • Concernant le BPA ou bisphénol A, cet agent plastique qui recouvre l’intérieur des boites de conserve ou bien des capsules de bocaux, aucune « vérité » n’a encore été établie. Même s’il est interdit pour ses effets de perturbateurs endocriniens depuis 2015, l’utilisation de BPA ne semble pas être dangereuse pour la santé selon certaines études. Pression des lobbys industriels ? Ceci est un autre débat.
  • Aujourd’hui, il existe aussi les conserves en cartons (Tetra Pak) mais encore trop peu présentes chez nous malheureusement. Ces dernières présentent le gros avantage de prendre moins de place pour approvisionner les fabricants. En effet, un camion de ce type d’emballage représente 9 camions de boîtes en métal. Avouons que pour la planète, c’est quand même vachement mieux ! 🙂
  • Et si vous avez un jardin potager et que vous avez une belle récolte, faites de conserves de légumes ou de fruits, vous éviterez ainsi de gaspiller les fruits de la nature ainsi que tout ce temps passé au jardin… Et en plus, comme ça vous pourrez en profiter toute l’année. Par ailleurs, vous pouvez maîtriser le dosage du sel.

À vous maintenant !

Voilà j’espère que cet article vous aura permis d’y voir plus clair sur le sujet et sûrement aussi de changer d’opinion concernant les conserves et les bocaux. Un excellent moyen de s’alimenter et qui plus est, très économique !

Et vous, est-ce que vous consommez beaucoup de produits en conserves ou en bocaux ? Et sinon, pour quelle(s) raison(s) ?

Si vous avez des remarques ou des commentaires, n’hésitez pas ! Je les lirai et y répondrai avec grand plaisir ! Et si cet article vous a plu, vous pouvez le liker et le partager ! 😉

Au plaisir !

Article 34/50 du défi “Manger moins et mieux : en 50 semaines

Crédits images : PublicDomainPictures, Claudio Schwarz, Annie Spratt,

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire