Boire de l’eau, oui mais laquelle ?

L’eau est vitale et sans elle notre corps ne peut fonctionner car nous sommes constitués à plus de 60 % d’eau. Bien évidemment, il faut boire de l’eau en quantités suffisantes, on recommande entre 1,5 litre et 2 litres par jour et par personne. À côté de ce besoin pour le corps, elle est utile pour notre santé selon sa composition. Choisir son eau est une autre histoire. En magasin, nous avons le choix entre de nombreuses références. Dans cet article, je vais décortiquer les différents types d’eau et vous aider à décoder leur composition.

Boire de l’eau du robinet

C’est la plus économique et la moins polluante pour l’environnement car pas d’élimination de déchets plastiques ni de transports routiers polluants comme pour la version conditionnée. Même si l’eau en bouteille perd des parts de marché en raison notamment de ces préoccupations environnementales, l’eau de distribution courante n’a pas encore gagné la confiance de tout le monde.

Depuis les années 1990, les stations de traitement, de dépollution et de potabilisation de l’eau se sont multipliées et la qualité de l’eau potable issue du réseau de distribution courante s’est énormément améliorée. Malgré tout, il est difficile de ne pas penser aux nitrates, aux pesticides, au plomb, au chlore ou encore aux résidus médicamenteux qui peuvent passer à travers les filtres des stations.

Boire de l'eau du robinet
Vous pouvez boire de l’eau du robinet…

Aujourd’hui, presque partout (à de rares exceptions près), nous avons de l’eau potable de bonne qualité. L’eau de distribution doit répondre aux critères réglementaires de qualité définis par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Attention tout de même, certains immeubles anciens ou certaines vieilles maisons possèdent encore des canalisations en plomb. L’eau qui stagne dans ces canalisations pendant la nuit (ou la journée) doit être de préférence évacuée. Attendez que l’eau coule un peu avant de vous servir et d’en boire.

D’un point de vue économique, elle est très intéressante vu qu’elle coûte environ 65 fois moins que l’eau en bouteille : 0,004 € le litre en moyenne pour l’eau de robinet contre 0,26 € le litre en moyenne pour l’eau en bouteille. À vos calculettes ! Cela revient à 2,92 € par an et par personne pour une consommation quotidienne de 2 litres d’eau du robinet. C’est quand même imbattable, avouez ! 😉

Boire de l’eau du robinet filtrée

Entre la question environnementale de la consommation d’eau en bouteille et le doute concernant la qualité de l’eau du robinet, on a vu apparaître surtout dans les années 2000 des systèmes de filtration de l’eau de distribution. On les trouve essentiellement sous deux formats : la carafe filtrante et le système de filtration au charbon actif ou par osmose inverse à fixer directement sur ou sous le robinet de la cuisine.

La carafe filtrante filtre essentiellement le chlore et le plomb présents dans l’eau. Par ailleurs, elle filtre aussi le calcaire et donc les minéraux comme le magnésium et le calcium, bénéfiques pour notre organisme. Par conséquent, la qualité microbiologique de l’eau s’en voit altérée. Cependant, filtrer l’eau du robinet permet d’adoucir l’eau à boire et de rendre le café, le thé et autres préparations meilleurs.

L’autre méthode est de placer un filtre au charbon actif sur le robinet ou un filtre par osmose inverse en-dessous du robinet. Pour le premier, c’est pratiquement la même chose que pour la carafe sauf que le débit est plus important et qu’il faut changer la cartouche moins souvent. Pour le deuxième système, il s’agit de la solution la plus performante mais aussi de la plus onéreuse (entre 500 et 1500 € comparé à environ 45 € pour le premier). Néanmoins, ce système à 4 filtres (pré-filtre céramique, filtre au charbon actif, membrane filtrante et un post-filtre) vous assure de boire de l’eau purifiée à 100 % de toutes substances indésirables.

Outre l’avantage écologique non négligeable, cela revient quand même près de 20 fois plus chère que l’eau du robinet traditionnelle, à savoir 0,06 € à 0,10 € le litre. Comptez qu’il est important de changer les filtres régulièrement : tous les mois pour les carafes, tous les 3 à 6 mois pour le système de filtration au charbon actif sur robinet et enfin tous les ans pour le système par osmose inverse sous robinet.

Boire de l’eau en bouteille

Eau minérale

Comme son nom l’indique, l’eau minérale contient des minéraux et des oligo-éléments qui sont bénéfiques pour notre organisme. On pourrait parler d’eaux à vertus thérapeutiques. Couplées à une alimentation riche et variée, notamment en fruits, légumes et céréales, ces eaux pourront avoir un meilleur effet sur notre corps et ainsi améliorer notre santé.

Boire de l'eau en bouteille
Ou bien boire de l’eau en bouteille…

Pour être mise en consommation, les eaux minérales doivent répondre à des critères établis par le ministère de la Santé. Elles sont issues d’une source naturelle, donc non-traitées. Ensuite, elles sont mises en bouteille telles quelles, toujours sans subir de traitement désinfectant particulier. Sa composition chimique et sa température sont constantes. Et enfin, la qualité de l’eau est contrôlée en permanence par des analyses bactériologiques et chimiques.

On distingue plusieurs familles chez les eaux minérales en fonction de leur composition.

  • Les eaux bicarbonatées (à forte teneur en bicarbonates) : > 600 mg/l. Elles facilitent la digestion et soulagent les douleurs gastriques.
  • Les eaux sulfurées (à forte teneur en sulfates) : Elles facilitent également la digestion. Effet laxatif si la teneur en sulfates > 200 mg/l.
  • Les eaux magnésiennes  (à forte teneur en magnésium) : > 50 mg/l. Recommandées pour les régimes hypocaloriques, les enfants et les adolescents en période de croissance ainsi que pour les sportifs et les femmes enceintes. Excellentes pour le système de défense immunitaire et pour lutter contre l’anxiété, la nervosité et le stress). Elles aident aussi au développement musculaire.
  • Les eaux calciques (à forte teneur en calcium) : > 150 mg/l. Recommandées également pour les régimes hypocaloriques, les enfants et les adolescents en période de croissance ainsi que pour les sportifs et les femmes enceintes. Pour les personnes âgées aussi en prévention de l’ostéoporose.
  • Les eaux chlorurées sodiques (à forte teneur en chlorures et en sodium) : Pour les régimes pauvres en sel, il est conseillé de prendre une eau avec < 20 mg/l de sodium. Attention donc en cas d’hypertension, grossesses, obésité, nourrissons. Le sodium permet de réguler toute l’eau contenue dans l’organisme.
  • Les eaux oligo-métalliques (très faiblement minéralisées) : < 50 mg/l en résidu sec (= minéralité globale de l’eau). Celles-ci conviennent parfaitement pour toute la famille ainsi que pour la préparation des aliments des nourrissons.

Il est conseillé de changer souvent de source d’eau pour varier les apports en bicarbonates, calcium, magnésium, sodium et sulfates. En fonction du type et de la quantité d’eau minérale que l’on consomme on peut soulager ou aggraver certains maux du corps. C’est pour cela qu’il est important de savoir déchiffrer les étiquettes. Sachez également qu’une eau très faiblement minéralisée consommée régulièrement n’a aucun effet indésirable sur la santé. Ce type d’eau convient pour toute la famille.

Eau de source

Les eaux de source doivent également répondre à plusieurs critères du ministère de la Santé pour pouvoir être mise en consommation. L’eau à sa source est micro-biologiquement saine. Elles doivent être embouteillées sans subir de traitement chimique. Elles diffèrent des eaux minérales de par leur composition. Celle-ci n’est pas constante et ses teneurs en minéraux et oligo-éléments sont variables. Raisons pour lesquelles, les eaux de source ne peuvent être classifiées de « minérales » et ne se voient donc pas attribuer des vertus thérapeutiques.

Comme il y a des variations possibles dans leurs teneurs en sels minéraux et oligo-éléments, il se peut que les taux soient différents sur les étiquettes d’une année à l’autre. Pour s’assurer de leur composition, il importe de vérifier régulièrement les taux indiqués sur les bouteilles des eaux de source que vous consommez.

Eau plate ou gazeuse

Les eaux minérales comme les eaux de source peuvent aussi bien être plates que gazeuses, avec une pétillance plus ou moins marquée. On pourra avoir de l’eau gazeuse de trois manières différentes :

  • Si l’eau est conditionnée telle quelle sort de sa source avec son gaz carbonique naturellement présent, elle s’appellera “eau naturellement gazeuse“.
  • Avec ajout de CO2 pour gazéifier l’eau ou pour accentuer son pétillant, on dira “eau gazeuse par adjonction de gaz carbonique“.
  • Si l’eau est naturellement gazeuse mais qu’on lui a retiré son gaz pour lui en réintroduire juste après (en provenance de sa propre source), il sera indiqué sur l’étiquette “eau regazéifiée“.

Et l’eau plate, eh ben c’est de l’eau plate. Cela veut dire sans gaz, sans bulles ou sans pétillance. Pas plus compliqué que ça. Vous savez ce que c’est ! 😉

Eau source de vie
Allez vas-y ! Fais péter l’eau ! 😀

Pour résumer tout ça :

  • Buvez de l’eau régulièrement en petites quantités réparties tout au long de la journée, entre 1,5 et 2 litres au total par jour et par personne. Et buvez de préférence en dehors des repas.
  • L’eau la plus économique est celle du robinet. Mais elle ne plaît pas à tout le monde. Il possible néanmoins de poser un filtre sur ou sous le robinet, ou encore de travailler avec une carafe pour adoucir l’eau et la rendre plus agréable à boire.
  • Pensez à la planète, limiter l’achat de bouteilles en plastiques, privilégiez les bouteilles grands formats (5 à 8 litres) ou encore mieux, les bouteilles en verre.
  • Envisagez l’achat d’une gourde métallique. Elle est hygiénique, protège l’eau de la lumière et maintient sa fraîcheur. Elle est aussi résistante, durable et facile à entretenir.
  • Faites attention à ne pas boire de l’eau filtrée qui stagne longtemps après filtration car elle peut rapidement devenir sujette aux contaminations.
  • Variez les eaux que vous buvez, chacune d’elles apportent des bienfaits pour notre organisme.
  • En fonction de vos besoins physiologiques, lisez la composition des eaux présentes sur les étiquettes et choisissez en fonction.
  • Si vous avez des doutes ou des questions concernant votre santé et l’eau que vous souhaitez consommer, consultez votre médecin traitant ou votre pharmacien 😉

Informations complémentaires :

  • En France, vous pouvez consulter la page de la qualité de l’eau potable du Ministère français de la santé ou encore cette carte interactive de la qualité de l’eau de « Que Choisir ».
  • Pour la Belgique, visitez la page de la SWDE (pour la Wallonie) et de VIVAQUA (pour Bruxelles).
  • En Suisse, vous trouverez toutes les informations en cliquant ici.
  • Pour le Québec, veuillez consulter cette page pour tout savoir sur l’eau.
  • Si vous vous trouvez dans un autre pays faites une recherche sur votre moteur de recherche préféré sur la qualité de l’eau de distribution du pays où vous vous trouvez. Choisissez de préférence un site gouvernemental ou celui de la société de distribution.

Voilà, j’espère que cet article vous a plu et que vous en avez appris un peu plus sur l’importance de l’eau (ou des eaux) dans notre alimentation.

Si vous pensez que l’article vaut la peine d’être lu par d’autres personnes, partagez-le sans modération 😉 Et si vous avez des remarques à ajouter, vous pouvez le faire dans les commentaires en-dessous.

Vous aimeriez peut-être en savoir plus sur les aliments de notre quotidien et apprendre à les sélectionner ? Si oui, vous pouvez commencer par lire cet article.

Crédits image : Cripi, Jacek Dylag, Jarmoluk, Phil Goodwin

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire