Biscuits : Comment éviter la tentation ?

Assortiment de biscuits secs

Il est bien certain que les biscuits, qu’ils soient moelleux, secs, aux fruits ou au chocolat, sont un véritable petit plaisir dont auraient du mal de s’en passer les enfants et grands enfants que nous sommes. C’est une tentation permanente pour tout le monde ! Surtout si l’armoire en est pleine à craquer ! Même si on sait tous que ce n’est pas bon, on va en manger encore et encore, mais pourquoi donc ?

Mon but dans cet article n’est pas de diaboliser les biscuits. Toujours dans la même démarche pour manger moins et mieux, je souhaite contempler les meilleures options qui s’offrent à nous pour continuer à se faire plaisir sans se priver. Partons donc à la chasse aux biscuits et à ce qu’ils ont de meilleur à nous offrir !

Pourquoi aimons-nous les biscuits ?

Il est important de se poser cette question. C’est un plaisir qui remonte à l’enfance. Les paquets dans le fond de l’armoire pour goûter en revenant de l’école. Ou ceux qu’on retrouve sur la plage arrière de la voiture quand on part en excursion. Ou bien le délicieux parfum des biscuits fait maison sortant du four… Bref, des souvenirs et des sensations comme celles-ci, il y en a des tas.

Les biscuits nous plaisent car ils contiennent des choses qui ont du goût et qui donnent du goût : des œufs, de la farine, de la matière grasse (beurre) et du sucre… Parfois du chocolat ou de la vanille. Et bien évidemment, il est difficile de résister à toutes ces bonnes choses. Ça c’est pour les biscuits maison. Ensuite, il y a les biscuits industriels. Là, c’est une autre histoire.

Pour ces biscuits, on va retrouver bien entendu les mêmes ingrédients que ceux cités plus haut ou des variantes comme de l’huile de palme à la place du beurre. Mais on va y trouver aussi des additifs en tous genres comme des conservateurs, des colorants, des arômes, des conservateurs, des exhausteurs de goût, des acidifiants ou encore des émulsifiants. D’autres « ingrédients » peuvent faire leur apparition.

Il est bien certain qu’en utilisant des ingrédients de moins bonne qualité, il faut jouer avec la composition du produit avec des additifs pour avoir un semblant de goût ou de parfum. Et c’est bien joué ! Il faut le dire ! Car les biscuits sont bons et qu’on a envie de finir le paquet, une fois qu’on l’a ouvert. On en veut toujours plus et malheureusement, ce n’est pas bon pour notre santé.

Pourquoi nous en voulons toujours plus ?

Qu’est-ce qui fait toute la magie de notre gourmandise pour ces biscuits ? Le sucre, eh oui ! Le sucre est un « poison » puisqu’il crée une dépendance. Par ailleurs, le sucre, en tant que tel, ne rassasie pas, et donc il faut en manger beaucoup pour ne plus avoir faim. Le sucre blanc ou roux de canne peut être utilisé mais bien souvent, on travaille avec des produits transformés, moins chers et de moins bonne qualité, comme le sirop de glucose, par exemple.

Ensuite, pour les matières grasses, il est clair qu’en travaillant avec du beurre, les biscuits seraient plus onéreux et auraient moins de rentabilité qu’en travaillant avec des huiles végétales comme l’huile de palme, l’huile de soja ou dans le moins pire des cas, l’huile de colza. Toutes ces huiles végétales contenues dans ces biscuits peuvent avoir des effets néfastes à long terme si on abuse des biscuits.

Enfin, il y a les biscuits avec de la pâte de fruits ou de chocolat hyper-méga concentrée. De véritables bombes ! Encore une fois, du sucre et/ou de la matière grasse et surtout des exhausteurs d’arômes, des colorants et des arômes de synthèse. Et tout est fait pour que ça soit bon ! Des centaines voire des milliers de tests, des goûteurs expérimentés qui se prêtent au jeu pour affiner les recettes afin de proposer le meilleur produit.

Et encore une fois, c’est très bien fait ! Et aujourd’hui, avec une demande sans cesse croissante des consommateurs pour un « retour au naturel », les industriels redoublent d’efforts pour adapter leurs recettes. L’utilisation de farines variées et complètes, de matières grasses de meilleure qualité ainsi que des sucres moins transformés et de moins en moins d’additifs sont au programme. Les tendances bio et sans gluten… sans sucres ajoutés… bref tout y passe !  

Biscuits type "petit beurre" sur un petit plateau en bois avec un verre de lait et une bouteille de lait à côté.
N’est-ce pas là une tentation ? Un retour permanent en enfance ?

Quels biscuits choisir alors ?

Ce n’est sûrement LA solution mais voici ici comment je procède de mon côté. Comme ce n’est pas un aliment de base, je consomme les biscuits en petites quantités, je limite les achats et donc les tentations. Au magasin, je me tourne uniquement vers les biscuits dont la liste des ingrédients est la moins longue possible et surtout avec des ingrédients que je peux trouver dans ma propre cuisine.

Selon les nutritionnistes, une portion de biscuits tourne autour de 20 à 30 g par personne et par jour. Deux ou trois galettes si vous préférez. Les biscuits secs ne rassasient pas. Pour éviter d’en manger en trop, il faut coupler ces biscuits à un fruit et à un liquide (verre d’eau, de lait ou de jus de fruit). Astuce : disposer 2 ou 3 biscuits sur une assiette avec un fruit découpé et un verre de ce qui vous plaît à côté.

Ça c’était le premier pas. Maintenant, si j’ai envie de biscuits, j’essaie de « prendre le temps » de les fabriquer moi-même. Je dis bien « prendre le temps » car cela va plus vite d’acheter un paquet que de les faire soi-même. Cela me donne envie d’en profiter davantage. De plus, je sais ce qu’il y a dedans et enfin comme cela « prend du temps », cela me dissuade souvent d’en fabriquer. Résultat : j’en mange moins.

Vous pouvez faire à la maison pratiquement tous les biscuits que vous souhaitez : cookies, madeleines, boudoirs, spéculoos, palets bretons… grâce à des recettes que vous trouverez dans vos livres de cuisine ou bien sur Internet. Le plus important reste probablement de s’amuser, de se faire plaisir et surtout de se faire du bien.

À vous maintenant !

Chacun a ses petits plaisirs et il est difficile d’éliminer totalement quelque chose de son alimentation au risque de revenir dessus avec plus d’envie encore. Manger moins et mieux ! Voici la clé et j’en suis persuadé. Je m’efforce d’appliquer tout ce que j’apprends depuis que j’ai démarré ce blog et les résultats sont incroyables. Je vous en parlerai davantage dans un article ultérieur.

Il ne faut pas s’interdire de manger des biscuits, il faut choisir les meilleurs et surtout en manger avec parcimonie. Ne pas se laisser influencer par le marketing vendeur qui cache bien souvent un produit de qualité médiocre. Faisons-nous plaisir, mais faisons-le bien ! Pour ma part, j’ai un faible pour les madeleines et les gaufrettes au beurre…

Et vous ? Quels sont vos biscuits préférés ? Avez-vous d’autres astuces pour limiter votre consommation de biscuits ou de friandises ?

Si cet article vous a plu, n’oubliez pas de le liker et de le partager. Merci beaucoup !

Au plaisir !

Article 41/50 du défi “Manger moins et mieux : en 50 semaines

Crédits images : Hessam Hojati, Clem Onojeghuo

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Biscuits : Comment éviter la tentation ?”

  1. Perso les petits beurres j’adore! La liste des ingrédients est très courte, ce n’est pas ce qu’il y a de plus diététique mais au moins on sait ce qu’on mange 😛

    1. Yes Sébastien 🙂 le Petits Beurre est un excellent biscuit ! Et comme tu le dis, la liste de leurs ingrédients est courte, ce qui en fait un biscuit de choix. La recette originale depuis 1886 : lait, beurre salé, farine de froment et du sucre de canne. De Nantes, à l’origine, ils sont aujourd’hui produits à Reims depuis 1971.

Laisser un commentaire